Dessiner un renard réaliste

Matériel pour dessiner un renard en couleur :

  • Un support (feuille 250g/m²)
  • Crayons de couleurs (polychromos de Faber-Castell)
  • Peinture acrylique
  • 2 pinceaux langue de chat, taille 4 et 10
  • 1 Pinceau fin

Tout d’abord, on place nos repères avec une esquisse. On dessine les contours : les yeux, les oreilles, le nez, la bouche, la forme de la tête, etc. Ne négligez pas cette étape, prenez le temps de bien vérifier les proportions et surtout prenez du plaisir ! Pas de stress, on rate tous au début alors courage vous allez y arriver ! 😀

Je vous conseille de débuter avec une photo ou en tout cas une image fixe (ce sera plus facile pour dessiner un renard), imprégnez vous de l’image, observez la, regardez les vides et les pleins. Personnellement, pour le contour je m’imagine être une minuscule fourmi et je visualise les monts, les creux et les collines à traverser pour réaliser le pourtour de mon modèle. Après à chacun de développer ses astuces, c’était la mienne. ^^

 

Mes petites astuces pour corriger son renard :

  1. Regardez votre dessin dans un miroir à l’endroit puis le retourner (la tête en bas) votre œil  va alors détecter plus facilement s’il y a une erreur.
  2. Prendre en photo (je trouve que les erreurs sont plus flagrantes lorsqu’elles sont photographiées, de plus le zoom peut être d’une grande aide).
  3. Et enfin le JOKER “demande à un proche”. Parfois un regard extérieur permet de savoir s’il y a quelque chose à corriger.
  4. Toutes ces astuces permettent de détecter les erreurs, comme les déformations, les soucis de proportions, les problèmes de symétrie, etc. Utilisez-les le plus souvent possible !

 

 

Une fois l’esquisse terminée, je prépare ma peinture.

Pour réaliser ce renard réaliste, je vais utiliser plusieurs pots de peinture acrylique à partir desquels je vais faire les mélanges.

Les couleurs sont les suivantes :

  • Bleu Primaire (N° 385)
  • Rouge Primaire (N° 686)
  • Jaune Primaire ( N°603)
  • Jaune d’Or (N° 515), il ressemble à un jaune “jaune d’œuf” donc réalisable avec du jaune primaire et une touche de rouge primaire 😉
  • Blanc de Titane ( N°11)
  • Rose portrait ( N° 573), c’est un beige très utile autant pour les effets peau que pour obtenir une multitude de teintes de bruns en le mélangeant avec celui-ci.
  • Terre d’ombre brûlée ( N° 225), c’est une nuance de brun.
  • Noir

Je réalise mes mélanges et je place les couleurs dominantes dans les zones concernées à l’aide de mon pinceau langue de chat le plus grand. Ce pinceau est très pratique lorsqu’il s’agit de représenter des pelages ou encore des cheveux. En effet, la longueur irrégulière de son bout arrondi permet de réaliser un dégradé naturel du poil, ce qui est parfait pour réaliser la tête de ce renard.

 

 

Une fois la première base appliquée par petites touches, je réalise les nuances (plus claires et plus sombres) que l’on peut observer sur notre modèle.

 

 

Regardez bien (photo ci-dessus) l’orientation des petites touches sous l’œil en orange foncé, elles respectent le sens de poussée du poil. Ces petits détails donnent de la texture au pelage du renard.

 

 

Voici un petit aperçu de ma table avec mon carnet, ma palette. (J’utilise le même carreau de carrelage depuis des années. En plus d’être économique, c’est pratique, lisse et facilement nettoyable. Un coup d’eau chaude et c’est reparti !)

 

 

Les couleurs de bases sont placées avec les nuances et les dégradés présents sur le modèle. Vient désormais le travail précis des poils, là on respire un bon coup ! On observe et on reproduit ce que l’on voit sur le modèle en le (re)regardant régulièrement. Et oui, on a tendance à croire qu’on a retenu. Qu’on sait dans quel sens pousse les poils, mais on perd rien à revérifier de temps en temps. 😉

 

 

On débute le travail au crayon. L’idée, c’est de suivre le sens du poil en étant le plus fidèle possible à la couleur du modèle d’origine. Notre orange foncé (à l’acrylique) nous fournit une base sur laquelle on peut appliquer des teintes de crayons plus claires ou plus foncées, selon nos besoins. J’ai constaté que je réalise la couche d’acrylique une teinte un petit peu plus foncée que sur l’image d’origine. Cela permet de donner plus de corps aux poils clairs que l’on va ajouter au crayon par dessus.

 

Les conseils pour réussir ses poils de renard :

  1. Ne pas faire tous les poils de la même longueur.
  2. Ne pas les commencer tous sur la même ligne.
  3. Jouer avec les teintes pour créer du volume.
  4. Respecter le sens de la pousse.
  5. Le mouvement l’aspect (bouclé, raide, souple, etc.).

 

 

Travaillons maintenant, le pelage du cou. Essayez de garder votre poignet souple lorsque vous dessinez les poils, l’effet sera d’autant plus naturel. 😉

 

 

 

 

Arrive le tour du blanc. C’est la touche qui donnera de la lumière à votre dessin de renard, ainsi qu’un aspect doux et soyeux. Le blanc sert donc à réaliser les touches de lumière qui se reflètent sur la fourrure.

Pour cela, j’ai plusieurs techniques :

  • soit j’utilise de la peinture acrylique blanche ;
  • soit j’utilise de l’encre (type colorex).

 

 

 

Enfin, on réalise les ombrages du pelage blanc, on reprend quelques détails et le tour est joué !

 

 

 

Et voilà le résultat !

 

 

C’est donc la fin de cet article “Comment dessiner un renard”. J’espère que ce cours étape par étape vous aura aidé et surtout que vous y aurez pris plaisir ! Si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à m’envoyer un message, je me ferais un plaisir de vous répondre. Pour approfondir vos connaissances dans le domaine de la peinture et de l’aquarelle, je vous conseille de jeter un coup d’œil aux articles suivants : « Comment choisir sa peinture acrylique ? », ainsi que « Comment choisir ses pinceaux ? ».

Si cet article vous a plu, partagez et laissez un petit commentaire, ça fait toujours hyper plaisir ! 😀

 

A bientôt pour de nouvelles histoires colorées ! Prenez soin de vous 🙂

 

 

 

7 réponses pour “Apprendre à dessiner un renard – Étape par étape”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *